Les Icônes – #1 Charlotte PERRIAND

By Stannie

interior_design_paris_charlotte_perriand_icones

Un parcours, une vision, une signature. Les maîtres de l’architecture, du design et des arts decoratifs sont sources d’inspiration et d’admiration. Leurs créations sont si bien ancrées dans notre univers visuel qu’on en oublierait presque l’artiste derrière l’œuvre et parfois même derrière le nom. Sur IDP, nous ne sommes pas ingrats. Nous rendrons donc hommage, de temps à autre, à nos créatrices et créateurs préférés dans notre rubrique intitulée, toutes proportions (non) gardées, « les icônes ».

Architecte et designer française (1903-1999)

Entourage : Le Corbusier et Pierre Jeanneret (avec lesquels elle a travaillé pendant une dizaine d’années), Fernand Léger, Jean Prouvé, Junzo Sakakura, Lucio Costa

Profil  :

La femme engagée. Dans la première moitié du XXème siècle, les architectes et artistes décorateurs travaillent avec une conscience vive du rôle qu’ils jouent dans la société et Charlotte Perriand fait partie de ceux qui ont mis leur talent et leur énergie au service de leurs convictions. Créatrice engagée, elle a à cœur de créer un mobilier et des espaces qui épousent les évolutions et les besoins de l’époque (la maison de week-end, la maison du jeune homme en 1935) et de dénoncer la misère ou les conditions de travail difficiles des paysans (photomontages « la grande misère de Paris » ou « l’office du blé » en 1936). Elle participe aussi à plusieurs reprises à l’aménagement de logements étudiants (pavillon du Brésil de la cité universitaire internationale de Paris en 1952).

Les voyages. Invitée en 1940 au Japon par le ministère du commerce et de l’industrie, elle y restera deux ans pendant lesquels elle officiera en tant que conseillère à l’art industriel. Plus tard entre 1962 et 1969 elle voyage souvent vers le Brésil (où travaille son époux).

Les Alpes. Charlotte Perriand a réalisé de nombreux projets dans les Alpes. Amoureuse de la montagne (sa famille est d’origine savoyarde), elle crée en 1937 un « refuge bivouac », participe à la conception et à l’aménagement de chalets, de station de ski (Meribel-les Allues, Les Arcs 1600 et 1800 en Savoie).

Créations emblématiques :

Signature :

La volonté de s’écarter du style « art déco » classique des années 20 conduit Charlotte Perriand à faire usage de matériaux détournés et prosaïques qui insufflent de la modernité à son design. Dans l’œuvre qui la fait connaître à ses débuts, le « bar sous le toit », le mobilier est constitué de barres métalliques courbées semblables à un guidon de bicyclette, l’idée est nouvelle mais pas inédite, Marcel Breuer l’ayant lancée quelques années plus tôt (« Wassili chair »). La « table extensible » qu’elle crée permet un gain de place. L’éclairage est fourni par un phare de voiture accroché au plafond. Modernité, économie, matériaux simples et modularité marquent le style de Charlotte Perriand qui affirme que la beauté d’un meuble doit émaner des formes dictées par la nécessité de sa fonction et de sa construction, plutôt que de fioritures décoratives. Plus tard, ses voyages au Japon, en Indochine, au Brésil donneront une touche zen aux réalisations de Charlotte Perriand.

A lire :

 

Charlotte PERRIAND

Grand Confort – Charlotte PERRIAND

A life, a vision, a style. The masters of architecture, design and decorative arts are sources of inspiration and admiration. Their creations are so firmly anchored in our visual world that we almost forget the artist behind the work or the label. At IDP we are not ungrateful and from time to time we will pay tribute to our favorite designers an architects in our section not so reasonably called « Icons ».

French architect and designer (1903-1999) 

Entourage : Le Corbusier and Pierre Jeanneret (with whom she worked for a decade), Fernand Léger, Jean Prouvé, JunzoSakakura, Luis Costa… 

Profile :

A commited woman In the first half of the twentieth century, architects and decorators work with a strong conscience of the role they have to play in society and Charlotte Perriand is one of those who put their talents and energy at the service of their convictions. As a committed designer, she has her mind set on creating furniture and places that fit the evolutions and needs of the time (« la maison de week-end, la maison du jeunehomme » in 1935 – The weekend house, the young man’s house) and on denouncing misery or farmers difficult working conditions (“la grandemisère de Paris” or “l’office du blé” photomontages in 1936 – Paris great misery, The wheat office). She also participates in the conception of student residences in several occasions (house of Brazil  in the international university campus of Paris in 1952). 

Travels In 1940 she is invited in Japan by the Ministry of trade and industry. She will stay there for two yearsas an “industrial arts” councilor. Later, between 1962 and 1969, she will often fly to Brazil (where her husband resides). 

The Alps Charlotte Perriand realizes many projects in the Alps. She is fond of the mountains (her family is from Savoie).In 1937 she creates “le refuge bivouac” (Mountain hut), she takes part in the conception and converting of chalets and ski resorts (Meribel-les –Allues, Les arcs 1600 and 1800 in Savoie). 

Emblematic creations : 

Style : 

The wish to stand out from the « art déco » classical style of the 20’s leads Perriand to use common materials in a distorted way which brings a lot of modernity to her work. In her debut project,  “le bar sous le toit” (Under the roof bar), pieces of furniture are made of curved metallic bars similar to the handlebar of a bike. The idea is new but not unprecedented  since it was used a few years before by designer Marcel Breuer in his “Wassili chair”. The extensible table is an astute space saving invention. The light is provided by a car headlight hanged on the ceiling. Modernity, optimization, simple materials, modularity make Charlotte Perriand’s style. By the way she asserts that thebeauty of a piece of furniture does not come from decorative flourishes but must exude only from its function and the necessities of its construction. Later, her travels in Japan, Indochina, Brazil will give a touch of zen and exoticism to her style.   

Suggested readings: 



Laisser un commentaire

Instagram


Warning: file_get_contents(https://api.instagram.com/v1/users/search?q=interior_design_paris&access_token=30665776.21cfe92.2354b91868e142ed8dc1c30d9b343b44) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/interiorj/www/wp-content/themes/imbalance/instagram.php on line 111
/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token. Follow me on Instagram