Partir vivre ailleurs #2 – Leaving to live elsewhere #2

By Stannie
©Sadie Olive on Etsy

©Sadie Olive on Etsy

Dans « partir vivre ailleurs #1 » nous vous avions parlé des étapes qui précèdent le grand saut. Maintenant que vous êtes prêts, voyons ce qui se passe, concrètement, une fois lancé dans l’aventure.

Préparer son départ

Les préparatifs peuvent prendre de 1 à 6 mois, tout dépend de votre destination et de votre projet. Dans tous les cas, il faudra régler quelques questions essentielles.

1 _ Les formalités administratives : mettre à jour son passeport, obtenir un visa, assurer sa protection sociale (vous pouvez conserver une protection sociale à la française moyennant un certain coût), prévoir la scolarisation des enfants (écoles françaises (suivant les programmes nationaux de la maternelle à la terminale) ou locales, enseignement à distance ?).

2 _ Quitter son logement : C’est l’occasion de faire un grand ménage et de se débarrasser de toutes les choses inutiles qui encombrent les placards. Ceci fait, il faut ensuite faire ses cartons. Plus on part loin et longtemps, moins on emporte de choses. Vous pourrez acheter les objets pratiques et d’utilisation courante sur place. Prenez surtout des vêtements et chaussures pour les premiers mois, ce dont vous avez besoin pour travailler, les papiers importants (carnet de santé, photocopies des diplômes, extrait d’acte de naissance, permis de conduire, etc.), quelques objets fétiches (des doudous, quoi…) pour les jours de coups de blues, des cartes et guides de voyage, votre petit matériel technologique (ordinateur portable, tablette, téléphone et appareil photo, leur câbles, des adaptateurs de prise électrique universels ainsi que des chargeurs universels) et votre dico bilingue de poche, si besoin.

3 _ Stocker ses effets : Dans un garde-meuble, des boxes de stockage, les caves des amis et de la famille, vos affaires (bien emballées et étiquetées) vous attendront sagement. Confiez toutefois les clés à une personne de confiance qui pourra vous fournir les objets ou papiers que vous n’avez pas emporté et dont vous pourriez éventuellement avoir besoin. Si vous conservez votre logement, vous serez probablement plus tranquille si quelqu’un y séjourne durant votre absence.

4 _ Expédier ses cartons : Si vous partez chargés et que vous avez déjà trouvé un logement avant votre départ vous pourrez y expédier vos effets grâce aux services d’une entreprise de déménagement international.

5 _ Dire au revoir : Bien sûr, l’étape difficile des adieux arrive à un moment ou un autre. Profitez de vos dernières semaines pour rendre visite à vos amis et à votre famille autant que possible. Mettez vous d’accord avec eux sur la fréquence et les modes de communication qui vous conviendront. Organisez des pots de départ et faites vous accompagner à l’aéroport, ou pas, si cela risque de vous transformer en fontaine humaine !

Vivre à l’étranger

Ça y est ! Vous y êtes! Après le voyage, la nuit réparatrice, vous pouvez embrasser pleinement la conscience d’avoir entamé un nouvelle vie. Vous n’êtes plus Sophie Dupont responsable marketing pour les entreprises Machin, vous êtes une étrangère anonyme, une expat’… Mais pas pour longtemps, il va falloir découvrir votre nouveau pays et vous acclimater et pour cela mieux vaut en savoir plus sur ce qu’il se passe généralement dans la tête d’un expatrié lors de son séjour longue durée à l’étranger.

1 _ L’émerveillement : Les premiers mois, c’est le moment tant espéré du dépaysement et de la découverte d’une nouvelle culture et peut-être d’une nouvelle langue. Tout semble merveilleux. C’est le moment de bien approfondir l’apprentissage de la nouvelle langue (prenez des cours, c’est plus convivial) et des coutumes locales, de se faire des amis (inscrivez-vous à des activités, participez à la vie culturelle locale, il est important de ne pas rester figé(e) dans le rôle de « celui/celle qui n’est pas d’ici ») et pourquoi pas de rencontrer d’autres expatriés dont les conseils précieux vous aideront à surmonter quelques petits tracas et l’étape suivante plus difficile.

2 _ Le choc culturel : Certes, le but est de se nourrir d’une nouvelle expérience et de se fabriquer son propre mélange entre sa propre culture et celle dans laquelle on baigne. Mais ce n’est pas si facile car au bout d’un certain temps la nostalgie d’un chez-soi embelli par la distance pointe le bout de son nez, le manque des proches se fait sentir, on tend à se replier sur soi et à être dans le rejet de ces personnes et de ce pays différent, finalement pas si merveilleux. Si cela est possible un petit séjour express au bercail peut aider. Sinon il faut tenir le coup : garder l’esprit ouvert, se rappeler ses objectifs, aller vers les autochtones plutôt que vers ses compatriotes, visiter un pays voisin pour prendre un peu de recul. Ce cap passera et ce n’est que lorsque ce sera fait que vous serez enfin imprégné de cette nouvelle culture, loin de toute admiration béate.

3 _ L’adaptation : Vous avez surmonté le choc culturel et avez pris les couleurs et l’accent locaux. Vous vous sentez presque chez vous… Mais votre date de retour approche à grand pas. Oui, la dernière étape est celle de la préparation au retour. Il va falloir faire le chemin inverse et se réadapter à son pays d’origine et à la nouvelle personne que l’on est devenue. Il faudra s’équiper de mouchoirs… à moins que vous ne décidiez finalement de rester.

Belle aventure à tous ceux qui sauteront le pas !

 

In “leaving to live elsewhere #1” we told you about the steps before taking the big leap. Now that you are ready, let us talk about what happens, concretely, once you get into the adventure.

Preparing to leave

Preparations for leaving can take from 1 to 6 months depending on your destination and project. Anyway, you will have to deal with some essential questions.

1 _ Paper work : updating your identity papers, getting a visa, ensuring your social welfare (you can keep the social safety system from your country of origin), anticipating your children’s schooling (local schools or international schools for your community or distance learning).

2 _ Leaving your home : It is a good time to make a thorough clean up and get rid of all the useless things that fill up your cupboards. Once done you can start packing your things. The farthest and longest you leave, the lightest your bags should be. You will buy practical and daily used objects on site. Take clothes and shoes for your first months abroad, what you need to work, important papers such as your health records, diploma certificate copies, birth certificate, driving license, etc.), some cherished objects to comfort you when you feel down and nostalgic, maps and travel guides, your technological equipment (laptop, cell phone, tablets, camera with the cables and some universal electrical adapters and universal chargers) and your pocket bilingual dictionary if needed.

3 _ Storing your things : Your things (well packed and labeled) can wait for you in a furniture storehouse or in your friends and family’s basements. Make sure to let the keys with someone you trust in case you need them to find anything you might need. If you have decided to keep your apartment or house, you will probably feel more secure if someone stays there during your journey.

4 _ Send your packing in your new place : In case you leave with a lot of things and if you have already find a new place you can use an international moving company.

5 _ Saying goodbye : Of course goodbyes must be said at one moment or another. Go and visit your friends and families as often as you can before you go. Choose the frequency and means of communication with them. Throw going-away parties and ask your loved ones to drive you at the airport or see them the night before if you know you will turn into a human fountain!

Living abroad

Here we go! You have made it to your new home! After the trip, a restorative night, you are plainly aware of living a new life. You are no longer Ms John marketing manager at XYZ Company, you are an anonymous foreigner, an expatriate… But not for long, you will have to discover this new country and fit onto it. And to do that in the best way you should know what goes on in the mind of an expatriate during his journey.

1 _ Delight: During the first months, you are finally experiencing the change of scenery you were longing for. You are discovering a new culture and probably a new language. Everything seems wonderful. That is the perfect time to actually learn all that you need to adapt properly (language, customs, etc.), to make friends, to join sport clubs or associations, to take part in the local cultural life. It’s important not to stay stuck in your foreigner costume, try to meet other expatriates whose tips and advice will come to be very useful to survive the next stage.

2 _ Culture shock : Though the purpose is to be inspired by a different way of life and to make your own mix between your culture and the one you are living in, it is not that easy to open up when home sickness kicks in or when you start to miss your friends and family. You may tend to withdraw into yourself and worse find yourself rejecting the people and country that you were so eager to know at first. If that is possible a quick come back home may certainly help with that but if not you need to hold out, to keep an open mind, to remind yourself what you wanted here, to ask support from the autochthones (instead of going to your compatriots). Visit a neighboring country can help to take a step back and measure the progress you have made. Culture shock is just a phase during which you feel like nothing is better than home, it will pass and it is only when it has passed that you are truly permeated with a new culture without any dumb admiration.

3 _ Adaptation : You overcame culture shock and no one can tell where you really are from now! You finally feel home in this place… But your date of return quickly approaches. Yes, once you hit the last stage, you have to prepare to go back home. You will have to go the exact same path but in reverse and readapt to your country of origin and adjust to the person you have become. You may need a certain amount of hankies… unless you have decided to stay!

To those who are going to take the plunge: Enjoy your journey abroad!

 Photo credit www.etsy.com/fr/shop/sadieolive



Laisser un commentaire

Instagram


Warning: file_get_contents(https://api.instagram.com/v1/users/search?q=interior_design_paris&access_token=30665776.21cfe92.2354b91868e142ed8dc1c30d9b343b44) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/interiorj/www/wp-content/themes/imbalance/instagram.php on line 111
/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token. Follow me on Instagram