Shortstory – Nouvelle / A la bonne heure #3 / Encounters #3

By Stannie
Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat 6.99, 1985, acrylique et pastel gras sur toile. Source : www.slate.fr/

Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat 6.99, 1985, acrylique et pastel gras sur toile. Source : www.slate.fr/

 Sur IDP on vous raconte aussi des histoires, des vraies ! Enfin, des écrits fictifs originaux ! Le premier est une nouvelle intitulée « A la bonne heure » qui vous sera livrée ici-même en quelques épisodes. Voilà le chapitre 3, Rencontres et hasard.

.

Chapitre 1 : A la bonne heure

Chapitre 2 : Une matinée bien remplie

A la bonne heure

Chapitre 3 : Rencontres et hasard

Même installées dans un coin tout au fond de la brasserie, Maureen et Audrey ne furent pas difficiles à repérer. Maureen, longue liane métisse avec suffisamment de cheveux pour deux, opinait avec une expression d’intérêt intense à ce que lui racontait Audrey, sa demi-soeur ainée, brune aux yeux bleus, gris ou verts selon l’éclairage et à la silhouette très féminine. Elles levèrent la tête au son des pas d’Anaïs et s’illuminèrent en reconnaissant leur amie. Anaïs ne voyait Audrey qu’en ces occasions où Maureen les réunissait, mais au fil des années, elles avaient fini par avoir l’une pour l’autre autant de considération que si elles avaient été amies. Cette fois Anaïs eut le temps d’accueillir Maureen comme il se devait, mais avant qu’elle ait achevé de lui donner de ses nouvelles, elle leur relata l’affaire de l’homme qu’elle avait croisé le matin à la gare, puis quelques minutes plus tôt devant la brasserie.

– Si ça se trouve il t’a vu à la gare, tu lui as tapé dans l’oeil et il a décidé de te suivre !, suggéra Maureen d’une voix amusée.

– Impossible. Avec toutes mes allées et venues depuis la gare, il se serait découragé. Et puis il n’a pas du tout l’air timide et je serais bien étonnée qu’il n’ait pas une très jolie petite amie qui l’attend quelque part. Je crois bien que c’est un simple hasard. Aussi étonnant que cela puisse paraître, deux personnes peuvent se croiser deux fois dans la même journée dans une ville peuplée de plus de 2 millions d’habitants !

– Moi, ça ne m’étonne pas du tout, dit Audrey, cela m’est déjà arrivé et d’ailleurs, cette fille est devenue une amie.

– Ah bon ?! Je la connais ?

– Je ne crois pas et puis c’était il y a quelques années déjà.

– Et alors, où l’avais-tu rencontré ?

– Dans le bus. Je vivais à Nantes à l’époque. J’avais pris le bus pour rentrer de la fac et je me suis assise en face d’une fille. J’avais acheté de l’huile de sésame dans une boutique bio du centre ville et elle m’a demandé où se trouvait le magasin en regardant le sachet que je tenais. Elle m’a raconté qu’elle avait l’habitude d’acheter des produits bio pour cuisiner et qu’elle ne connaissait pas ce magasin, d’où sa question. On a bavardé quelques minutes et puis elle est descendue. Il devait être midi, je suis rentrée, j’ai grignoté quelque chose, regardé rapidement les infos et je suis repartie en cours. Et là, de nouveau dans le bus, mais dans la direction inverse, je revois la même fille ! On s’est souri d’un air entendu mais j’ai pris place plusieurs rangées derrière elle et je ne l’ai même pas vu sortir. C’était déjà assez étonnant de la croiser une deuxième fois mais ça ne s’est pas arrêté là. Je suis rentrée chez moi après les cours mais le frigo était vide, je n’étais pas très motivée à l’idée d’aller faire les courses mais je suis quand même partie un peu tard à vélo à la supérette du coin. Je me suis dirigée d’abord au rayon fruits et légumes, ensuite au coin épicerie et là, incroyable, je tombe une troisième fois sur elle. Après avoir lâché une petite cascade de rire elle m’a demandé si je la suivais et je lui ai répondu que je me posais la même question à son sujet ! Finalement lorsque nous nous sommes revus, le hasard n’y était pour rien puisqu’elle m’avait proposé de me joindre à elle et à quelques amis le lendemain pour aller voir le défilé de carnaval. Ce que j’ai fait et bien m’en a pris.

– Non mais quelle histoire ! Je n’ai rencontré aucun de mes amis en prenant le bus ou en faisant les courses. Attendez, mais oui, quand j’y pense j’ai rencontré Cindy dans une laverie. J’attendais que ma couette finissent de sécher et il était impossible de lui échapper, elle n’arrêtait pas de parler ! et j’ai

rencontré Dottie et Nicolas à la caisse d’un supermarché, je leur avais donné quelques pièces qui leur manquaient pour faire l’appoint et ils ont proposé de me conduire chez moi avec mes courses.

– Oui mais tu ne les avais pas croisés deux fois avant !

– Non, en effet ! Et donc tu vois toujours cette fille ?

– Non , mais l’histoire ne s’arrête pas là ! J’ai rejoint Emma et ses amis le lendemain. J’avais de toutes façons prévu d’y aller avec une copine de la fac et on a passé l’après-midi tous ensemble. On est allés manger un morceau plus tard et j’ai appris qu’Emma devait partir vivre aux Etats-Unis où se trouvait son mec. Elle m’a conviée à la fête de départ qu’elle donnait deux semaines plus tard, mais je devais partir en vacances peu avant et je n’y ai pas assisté. Il a fallu plusieurs mois avant d’avoir des nouvelles d’Emma, un jour où j’ai rencontré par hasard l’amie qui l’accompagnait le jour du carnaval. Marie et moi sommes restées en contact, et c’est à un de ses anniversaires que j’ai rencontré Jeremy.

– Jeremy, tu veux dire TON Jeremy ? Maureen n’en revenait pas.

– Exact ! Sans Emma je ne sais pas si j’aurais jamais connu Jeremy.

– Ben dis donc, c’est une sorte de réaction en chaîne.

– Je ne sais pas, les rencontres sont juste d’heureux hasards. Ensuite tu en fais ce que tu veux. Tous ces humains qui vont et viennent dans les mêmes zones de la planète, menant les mêmes vies se croisent forcément sans arrêt, c’est juste que nous ne nous en rendons pas compte, on ne prête pas attention les uns aux autres finalement. Le type de la gare, tiens, il ne sait peut-être même pas que nous nous sommes déjà croisés deux fois ce matin.

– Mesdames, vous avez choisi ? La voix chantante du serveur les surprit. Absorbées par leur discussion, elles n’avaient toujours pas ouvert le menu.

 

Stannie BALTUS

Chapitre 1 : The railway station guy

Chapitre 2 : A busy morning

Encounters

Chapitre 3 : Encounters and coincidences

 

Though they were sitting in a corner at the back of the restaurant, Maureen and Audrey were not hard to spot. Maureen, a thin and tall half-blood with enough hair for two was nodding with intense interest at what Audrey her brunette half sister who had a very feminine silhouette and blue, grey or green eyes depending on the light, was telling her. They looked up at the sound of Anaïs‘s footsteps and beamed at her as they recognized their friend. Anaïs and Audrey met only when Maureen reunited them and along the years, they eventually became as fond of each other as friends would be. Now, Anaïs had time to welcome Maureen properly but the latter had not finished giving some news when Anaïs started telling them about her encounters with the stranger at the station and then in front of the restaurant a few minutes before.

« – He probably saw you at the station, had his eye caught and decided to follow you!, Maureen said in an amused voice.

Impossible. With all my comings and goings since I saw him at the station, he would have gotten tired pretty quickly. He didn’t struck me as the shy type, and I would be very surprised if he did not have a gorgeous girlfriend waiting for him somewhere. I think it’s just a coincidence. As unlikely as it may seem, two people can meet twice in the same day, in a city where more than two million people live.

I’m not surprised at all, Audrey said, it actually happened to me once and that girl became a friend.

Oh do I know her?

I don’t think so, it was a few years ago.

So where did you meet her?

In a bus! I lived in Nantes at the time. I got on the bus to go home after my classes at the university and I sat just in front of that girl. I had bought sesame oil from a health food store in the city center, and looking at the bag, she asked me where was the shop. She told she was used to buy healthy food and that did not know this particular store, hence the question. We talked for a little while and then she got out. It was about twelve o’clock, I went home and grabbed something to eat, watched the news and went back to school. And as I was in the bus again, but in the opposite direction I saw the girl again! We shared a meaningful look and smiled at each other but I sat several rows behind her and I did not even see her got out of the bus. It was surprising enough to meet her twice but it did not stop there. I went back home at the end of the day but the fridge was empty. I was not very excited to go shopping but I still took my bike and went to the store. First I headed to the fruits and vegetables department, then to the grocery corner and incredible!- that is when I ran into her a third time. After she had a laugh, she asked me if I was following her and I said to her I was actually wondering the same about her! Finally, when we saw each other again, it was not a coincidence as she had proposed to meet her and some friends at the carnival which was taking place the day after that. I did go and it was the right move!

What a story! I don’t think I’ve ever met any of my friends in the bus or at the supermarket. Oh wait, now that I think about it, I did meet my friend Cindy at the launderette, I was waiting for my duvet to dry and she was impossible to avoid, she could not stop talking! And I met Dottie and Nicolas at a supermarket checkout, I gave them some change they needed and they offered to drive me home with my shopping bags.

Ok but you had not run into them twice before!

That’s right. So you are still in touch that girl? No, but that’s not it. I joined her and her friends the day after that, I was supposed to go to the carnival anyway with a pal from college. We all hung out during the afternoon and later we went get dinner. I learned that Emma was moving to the United States where her boyfriend already lived. She invited me to her leaving party two weeks later but I couldn’t make given that I was myself going on vacation. It was only a couple months later that I had some news from Marie, a girl who was at carnival with us. We kept in touch with each other and I met Jeremy at one of her birthday parties.

Jeremy? You mean your Jeremy? Maureen was astonished.

Exactly. Without Emma, I don’t know if I would have ever met Jeremy.

Waouw! It’s a kind of chain reaction.

I don’t know, encounters are like happy chances. You take them or you don’t. All these human beings coming and going in the same areas of the planet, living the same lives, cross each other’s path all the time, we are just not aware of it. Look, the railway station guy doesn’t probably know we’ve already met each other twice today.

Ladies, have you made your choice? The waiter’s singing voice surprised them all. Absorbed by their discussion, they had not looked at the menu yet.

Stannie BALTUS

 



Laisser un commentaire

Instagram


Warning: file_get_contents(https://api.instagram.com/v1/users/search?q=interior_design_paris&access_token=30665776.21cfe92.2354b91868e142ed8dc1c30d9b343b44) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/interiorj/www/wp-content/themes/imbalance/instagram.php on line 111
/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token. Follow me on Instagram