Un œil sur la tendance… JUNGLE

By Stannie
1.

1. Tissus Nobilis Sunrise In & Outdoor; 2. Papier peint Cole & Son – Folie – Rousseau; 3. Papier peint Osborne and Little Quagga; 4.Papier peint Chiavi Segrete Fornasetti; 5. Emporio Armani Spring 2014; 6. Papier peint Hanna Werning Papegojnypon; 7. Livre Before They Pass Away Jimmy Nelson; 8. Papier peint Cole & Son – Palm Jungle 2. 3. 4. 6. et 8. disponibles chez Au fil des couleurs

L’imprimé léopard a envahi notre paysage visuel ces dernières années. Si la peau de léopard était à l’origine portée dans certaines tribus africaines (qui considéraient que porter les peaux de bêtes leur conférait la puissance et autres attributs des dits animaux), l’imprimé a plus tard été synonyme de séduction animale et sauvage, affectionné par les pin up des 50’s et quelques muses de l’univers du luxe (Mitzah Bricard pour Dior). Dans les années 70, ce sont les post-modernistes, rejetant le bon goût et le classicisme qui adoptent le sulfureux imprimé. Alors lorsqu’il fait son retour au milieu des années 2000, il est décalé et placé sur des couleurs les moins fauves possibles, le bleu, le bordeaux, le vert, le noir et blanc et réservé à de petites surfaces. Ainsi détourné de son caractère « luxe et séduction outrancière », il est finalement pleinement réhabilité… jusqu’à l’overdose.

Pour varier les plaisir sans se priver d’une certaine aura animale et dangereuse, on se tourne vers les motifs zébré, python, voire même girafe. Et aujourd’hui, après avoir carrément porté pulls et tee-shirts à l’effigie d’animaux sauvages (pulls Kenzo) c’est la jungle toute entière qui est conviée dans la tendance.

Couleur et motifs végétaux, décors très « livre de la jungle » (voir le clip Roar de Katy Perry), animaux fiers et colorés (perroquets, flamants roses), la jungle est idéalisée, c’est cet espace vierge, non pollué et perverti par l’Homme, ou la nature déploie toute sa splendeur. La tendance jungle a de quoi séduire, en effet, quoi de mieux qu’une imagerie qui donne l’illusion de fuir la civilisation ? Elle remet d’ailleurs au gout du jour des couleurs oubliées comme le vert vif et brillant ou le jaune bouton d’or qui réveilleraient n’importe quel espace ennuyant à force d’ultra minimalisme. Outre les couleurs, certains matériaux font aussi leur retour à la faveur de cette tendance. L’osier, le rotin, les bois tropicaux alimentent de même cette envie d’ailleurs et de nature retrouvée.

PP Mobler PP130 par Hans J.Wegner

PP Mobler PP130 par Hans J.Wegner

Leopard print has invaded our visual scene in the last few years. Leopard skin was originally worn by some African tribes which considered wearing animal leather gave them their power and other attributes. It later became a symbol of animalistic and wild seduction that pin ups from the 50’s affectionated as did muses of luxury designer houses such as Mitzah Bricard for Dior. In the 70’s, post-modernists adopted the print and wore it to express their rejection of classicism and good taste. But leopard print came back in the 00’s in a roundabout manner: it was used off-the-wall, in the least tawny colors possible, blue, green, burgundy, black and white, and was reserved for small surfaces and accessories. Thus, without its “first degree sexual seduction” connotation leopard print became popular and gained everyone’s favors, a little too much, though don’t you think?

To break the wild animal print routine we started turning to zebra, python and even giraffe prints. These days, after wearing t-shirts and sweaters showing wild animal faces (tiger sweater by Kenzo), we are ready for the whole jungle fever theme.

Colors and vegetal patterns, setting in the “jungle book” style (Katy Perry’s Roar video), proud and colourful wild animals like parrots or flamingos, the jungle is idealized and turns into an unpolluted virgin space man has not yet perverted. And where the splendor and beauty of nature flourish. The jungle trend is nothing but appealing: who can deny the attraction of an imaginary civilization free paradise? It brings back forgotten colors like vegetal green and golden yellow to enhance an overly minimalist and therefore dull interior. Besides colors, we observe the return of some long forgotten materials. Wicker, rattan, bamboo and other tropical woods might provide your interior with some of this wild nature spirit.    

http://www.pp.dk/

http://www.aufildescouleurs.com/

 



One Comment

  1. Céline wrote:

    Pour compléter la sélection, un petit tapis vert clair ferait bien l’affaire :)
    http://www.sukhi.fr/sur-teints-ecrin-tapis-patchworks-1.html

Laisser un commentaire

Instagram


Warning: file_get_contents(https://api.instagram.com/v1/users/search?q=interior_design_paris&access_token=30665776.21cfe92.2354b91868e142ed8dc1c30d9b343b44) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/interiorj/www/wp-content/themes/imbalance/instagram.php on line 111
/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token. Follow me on Instagram