Un Oeil sur la Tendance… Sioux

By Stannie

« L’Amériiique, l’Amériiique, je veux l’avoir et je l’aurai ! » Rien de plus facile avec la tendance Sioux qui donne un air de Nouveau monde à notre dressing depuis quelques temps. Les franges, ponchos, coiffes et imprimés amérindiens sont partout. Les franges sautillent sur les vêtements, les sacs, les chaussures et se trouvent même sur les bijoux, souvent accompagnées de quelques plumes (elles-mêmes constituées de deux rangés de franges !). Plumes fièrement arborées par Nicki Minaj qui, à défaut de se vêtir, porte une superbe coiffe amérindienne sur les affiches de sa nouvelle tournée.

La tendance Sioux rappelle Pocahontas les westerns qui ont fait la gloire de Clint Eastwood et dans lesquels on pouvait voir des cowboys taiseux et des amérindiens charismatiques vêtus de tenues ornées de franges ou de plumes. Des ornements qui n’avaient d’ailleurs pas qu’une fonction décorative ! Les indiens plaçaient des franges aux épaules et le long des manches de leurs vestes en cuir pour permettre l’écoulement de l’eau de pluie. De plus, les franges leur étaient utiles pour attacher et transporter leurs outils et le petit gibier qu’ils chassaient. Idée astucieuse rapidement adoptée par les colons partis à la conquête de l’Ouest. La veste à franges devient par association un vêtement de dur à cuire (les santiags aussi garderont cette aura du cowboy qui ne fait pas dans la rigolade). Les coiffes de plumes, disposées différemment selon les tribus, permettaient quant à elles de reconnaître le rang social de ceux qui les portaient. Le poncho (vêtement fétiche du personnage d’Eastwood dans Pour une poignée de dollar) n’est pas l’apanage des seuls péruviens ! Lui aussi est une pièce emblématique du vestiaire « western ».

Bien plus tard, les franges feront fureur chez les garçonnes des années 20 qui aiment à danser le charleston dans de petites robes courtes et pailletées. Madeleine Vionnet est l’une des premières stylistes à utiliser franges et plumes à cette époque très « great Gatsby ». Puis elles reviennent sur les vestes des rockeurs rebelles des années 50 imitant Elvis Prestley. A la fin des années 60, ce sont les hippies qui remettent les franges à l’honneur, – Jimi Hendrix en tête – cette fois dans un esprit ethnique et revendicatif en soutien aux minorités (ce style est devenu un must dans les festivals musicaux, en particulier celui de Coachella en Californie). A la même époque, Yves Saint Laurent associe les franges à un autre continent dans ses « robes africaines » (ici aussi). Les franges ne disparaissent jamais tout à fait puisque dans les années 80, Alaïa, Christian Lacroix, Armani créent tous des modèles frangés.

Aujourd’hui, la tendance Sioux revient en force, prenant tantôt un accent « gypsy/bohemian/hippie », tantôt un accent « western » mais sans jamais perdre de son caractère libre, fier et rebelle. Dans les collections 2015 de Costume national (ici aussi), Sonya Rykiel, Lanvin et de beaucoup d’autres, franges et plumes sont présentes, par touches ou de façon plus affirmée sur les vêtements ou les accessoires. N’hésitez plus à vous vêtir de franges ! Elles souligneront le moindre de vos mouvements et vous donneront une allure cool et audacieuse, très urban bohemian

Le board Pinterest

 

« L’Amériiique, l’Amériiique, je veux l’avoir et je l’aurai ! » (America, America, I want it and I’ll have it !) Nothing is easier with the Sioux trend that gives a New World spirit to our closet these days. Fringes, ponchos, feathered war bonnets and Indians prints are everywhere. Fringes dance on clothes, bags, shoes and even on jewelry often along with feathers (made of two rows of fringes themselves!). Nicki Minaj does not wear any clothes on her new tour poster, but she does wear a beautiful feathered war bonnet.

The Sioux trend reminds us of Pocahontas the westerns which have made Clint Eastwood’s glory and in which you could see taciturn cowboys and charismatic Indians wearing clothes decorated with fringes and feathers. But those ornaments were not only for decorative purposes! Indians put fringes on the edges of the sleeves and shoulders of their leather jackets as a kind of gutter to protect the wearer from rainwater. Fringes were also used to attached small wild game and tools when they were hunting, so that they can keep their hands free. This astute technique was soon adopted by colons come to the conquest of the Wild West. The fringed leather jacket has become by association a badass (cowboy boots have the same « I’m not here to laugh » aura). Feathered headdresses displayed differently from tribe to tribe, showed the social or political status of the one who wore them. The poncho (which was the favorite fashion item of Eastwood’s character in Fistful Of Dollars) is not only a Peruvian style! It was also a common cow boy item.

Later on, fringes were a favorite among the 1920’s flappers3 who loved dancing Charleston in short and glimmered dresses. Madeleine Vionnet was one of the first designers to use fringes and feathers in this very « Gatsby » era. After that, fringes were seen on the jackets of rebellious rockers imitating Elvis Prestley in the 1950’s. At the end of the 60’s, it was the hippies led by Jimi Hendrix who popularize fringes again in an ethnic and political statement as they were supporting minorities and their fight for civil rights (this has become a classic music festival style especially at Coachella in California). At the same time, Yves Saint Laurent associated fringes with another continent and culture, using them on his « African dresses » (also here). Fringes never really disappear, as in the 1980s many designers such as Alaïa, Christian Lacroix or Armani all created fringed items.

Today, the Sioux trends comes back with sometimes a gypsy/bohemian/hippy accent and sometimes a more western accent without losing his proud, free and rebel spirit. In Costume national (also here), Sonya Rykiel, Lanvin and many others fashion shows for 2015, fringes and feathers were present by touches or in a more asserted manner. Do not hesitate anymore and wear fringes or feathers! They will dance with each of your movements and will give you a cool and fierce, very urban bohemian allure.

The Pinterest board



Laisser un commentaire

Instagram


Warning: file_get_contents(https://api.instagram.com/v1/users/search?q=interior_design_paris&access_token=30665776.21cfe92.2354b91868e142ed8dc1c30d9b343b44) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /home/interiorj/www/wp-content/themes/imbalance/instagram.php on line 111
/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token. Follow me on Instagram